ORGANISATION

Ecrire pour changer, je reprends ma vie en main

Il est 14h43. Nous sommes mercredi 7 août 2019.

Ma vie n’est pas du tout celle que j’avais imaginée. Alors je décide de reprendre ma vie en main. A vrai dire ce n’est pas la première fois que je décide de reprendre ma vie en main. Je crois bien que c’est une décision que j’ai dû prendre 45 fois depuis ma naissance. Qu’est ce qui est différent cette fois ? La différence c’est que j’ai 28 ans. Le chiffre en lui même n’est pas important, mais dans mon cas, il représente l’âge où je suis réellement devenue un adulte : je ne suis plus considérée comme la responsabilité de mes parents, je n’ai plus le statut d’étudiante et toutes les décisions, bonnes ou mauvaises, que j’ai prises auparavant m’impactent grandement.

Alors effectivement dans l’espoir de réussir ce challenge, qui est de reprendre sa vie en main, il va falloir regarder ses erreurs en face, les assumer et en prendre la responsabilité. Évidemment tout ce qui constitue ma situation actuelle, n’est pas que le résultat direct de mes propres actions, mais passer mon temps à faire la liste des fautifs potentiels, autre que moi, ne serait qu’une perte de temps.

Si je décide de mettre tout cela par écrit, c’est parce que je sais que je ne suis pas la seule à traverser toutes ces épreuves. Je sais que parfois ce dont on a besoin, ce n’est pas quelqu’un qui a vécu la même chose que nous et qui aujourd’hui vit sa plus belle vie, mais bien une personne qui traverse ces choses en même temps que nous. Souffrir ensemble, il paraît que les épreuves nous rapproche. Alors c’est parti, rapprochons-nous et passons ces épreuves !

Le but est quand de sortir de cette phase, de voir … le bout du tunnel. D’où le nom du blog.


PREMIERE ETAPE : NE PLUS VIVRE LA NUIT

Il est 14h59. Et la seule chose productive que j’ai faite aujourd‘hui c’est d’avoir taper les quelques lignes que vous avez pu lire au dessus. En même temps cela n’est pas du tout surprenant vu que je me suis levé à 11h30. J’ai tout de même pris une douche, un point pour moi !

Si se lever à 11h30 vous parait tard, vous serez effaré de savoir que pendant plusieurs semaines mon heure de réveil était 15h30. Alors pourquoi se lever si tard ? Et bien la réponse est très simple : parce que je me couche trop tard. Alors pourquoi se coucher si tard ? Là, la réponse est plus compliquée.


Ma situation

Je suis actuellement à la recherche de mon premier travail. Oui à 28 ans je recherche mon premier travail. Je fais parti des la catégorie fait de grandes études avec plein de diplômes dans plein de supers écoles. Alors résultat j’ai 28 ans et je recherche mon premier travail.

Ma recherche a commencé quand j’avais 26 ans et 9 mois, soit presque 27 ans. Je dis qu’elle a commencé à ce moment là, car c’est là que mon stage de fin d’étude s’est terminé. Mais si je suis sincère, j’ai mis un peu de temps avant de prendre au sérieux la recherche de travail. En même temps, je fais parti des la catégorie fait de grandes études avec plein de diplômes dans plein de supers écoles, le travail aurait dû venir à moi et pas le contraire. Mais me voilà, plus d’un an plus tard, sans avoir trouvé de poste dans le domaine de mes études. Coup pied latéral en pleine face !  Alors me lever tôt le matin dans les faits cela n’a pas vraiment d’importance. Rechercher des offres à 10h ou à 1h cela ne change pas grand chose. Si je sors le samedi soir et que je rentre le dimanche matin à 7h, pourquoi me forcer à reprendre un rythme de vie normal la semaine. C’est comme cela que je fini par vivre la nuit et par dormir la jour.

Il est temps de changer

Comme je l’ai dit, se lever entre 11h et 16h cela ne change pas grand chose dans les faits. Si je dois passer mon temps à regarder des séries qu’il fasse jour ou nuit cela n’a vraiment aucune importance. Si je dois écrire des lettres de motivations, pareil. Je rédige la nuit et dès que je me lève, je relis et j’envoie. Alors pourquoi décider de faire autrement. Parce que l’état d’esprit n’est pas le même quand on vit au même rythme que tout le monde. Cette situation m’isole déjà beaucoup, rajouter par dessus le fait d’être complètement décalée ne m’aide pas.  Et puis le soleil ! C’est beau de voir la lumière du jour cela a un effet réparateur sur mon moral. Quand le soleil brille je suis bien plus positive.

Alors c’est parti, heure de réveil 6h. J’ai lu partout que se lever tôt avais des bienfaits incroyables. Je vais le tester par moi-même et je vous dirai si cela marche vraiment. Se lever tôt cela veut dire se coucher tôt. Donc extinction des feux à 23h. Cela nous fait 7h de sommeil, ça devrait être suffisant pour tenir la journée sans succomber à la sieste de 3h.

J’ai aussi lu que se lever tôt sans routine matinale n’est pas très efficace. Voici ce que je dois faire le matin :

–       Ranger ma chambre
–       Boire de l’eau
–       Prendre un petit déjeuner
–       Faire ma toilette
–       Faire du sports/étirements
–       Méditer

Ici l’ordre n’est pas encore défini mais je n’ai pas choisi tout cela par hasard. Je vous expliquerais dans un autre poste ce que chaque élément est censé m’apporter. On croise les doigts pour que je tienne le coup.

Voilà on démarre nos premiers pas ensemble vers le bout du tunnel

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *