ARGENT

Ma situation financière désastreuse, toutes mes erreurs

Comme beaucoup de personnes ma gestion de mon argent a débuté lorsque mes études supérieures ont commencé. Mes parents n’ayant pas hauts revenus, j’ai été boursière toutes mes études, sauf la dernière année, toujours à l’échelon maximal. J’ai travaillé chaque été pendant 1 mois afin d’avoir un peu plus. A partir de ma deuxième année d’université j’ai commencé à donner des cours particuliers payés, soit par un organisme, soit par chèque CESU. Durant ces années d’études ne je mettais rien de côté. J’utilisais mon argent pour les nécessités scolaires, les loyers, la nourriture, les sorties, les soirées et les vacances. J’ai eu quelques mois difficiles mais rien de bien alarmant, jusqu’à ma dernière année d’études. 


MES FINANCES OU L’ACCUMULATION D’ERREURS STUPIDES

La liste de mes erreurs financières

Le prêt

J’ai effectué un master spécialisé en dernière année d’étude. L’école est à 35 minutes de chez mes parents en transport en commun. Malheureusement, ce type de formation est totalement à la charge du futur étudiant, pas de bourse possible. La mienne coûtait 18500€. J’ai donc dû faire un prêt pour pouvoir payer mon année. Vous devez vous dire que j’ai fait un prêt de 18500€. Non, non, non. Cela faisait 7 ans que je ne vivais plus chez mes parents et je n’avais absolument pas envie de retourner vivre chez eux. Mon indépendance et ma fierté étaient plus importants que mes finances. J’ai pris un appartement à 55 minutes de mon école, en conséquence j’ai du faire un prêt étudiant de 30000€ (première erreur).

Le budget

Je n’ai pas fait de budget, j’ai pris le parti de dépenser et espérer que les comptes seraient bons. Spoiler, les comptes n’étaient pas du tout bons (deuxième erreur).

Les repas

Le midi au lieu ramener ma propre nourriture, comme la plupart des étudiants, j’ai choisi d’acheter quasiment tous mes repas sur place. Et sur place tout coutait cher. J’en avait donc pour au moins 6€ par repas (troisième erreur).

La prévision

Je devais effectuer un stage de 6 mois entre avril et décembre, mais j’ai découvert, un peu tard, que dans le domaine ou je recherchais, les périodes de stages étaient découpées en deux parties janvier-juin et juillet-décembre. De mon côté, j’ai utilisé mes sous comme si mon stage allait commencer en avril. Spoiler, il a commencé en juillet (quatrième erreur). L’accumulation de ces erreurs ont fait que je me suis retrouvée sans sous dès fin mars et que j’ai dû emprunter 1300€ à 2 amis. J’ai tout de même réussi à trouver un petit travail, qui m’a permis de gagner 800€.

Le contrat du prêt

Aussi, lorsque j’ai signé le contrat du prêt, parce que j’ai bêtement pensé que, parce que suis dans le top du top de l’école de commerce, tout allait bien se passer, j’ai pris une mauvaise décision. J’ai demandé à ce que le remboursement du prêt corresponde à la fin présumée de mon stage qui à ce moment là, dans ma tête d’idiote, était en octobre, avec des mensualités de 650€ (cinquième erreur). Étant encore en stage au mois d’octobre j’ai dû faire un mini prêt de 1000€ à ma banque pour assumer l’arrivé des premières mensualités.

L’irresponsabilité

Aussi, j’ai été malade durant l’année scolaire et j’ai loupé l’examen final d’une matière ce qui me donnait un zéro. Je n’ai rien dit pensant que cela passerait quand même. Spoiler, ce n’est pas passé, j’ai du repasser un examen en mars-avril de l’année suivante, et comme je n’avais plus le statut d’étudiante j’ai du payer 1025€ à mon école (sixième erreur). Evidemment je n’avais pas de sous j’ai donc demandé à une autre amie de m’aider, elle m’a dépannée de 650€ et il reste toujours 375€ à payer.

L’inconscience

A la fin de mon stage, n’ayant pas trouvé de travail j’ai quand même voulu garder mon appartement car j’étais persuadée que la situation allait s’arranger au plus vite. Je me suis endetter auprès de mon bailleur. finalement je suis partie fin avril avec 2039,20€ de dettes (septième erreur).


Etat des lieux de ma situation financière

Voila voila. C’est le joyeux bilan de ma bêtise. Je suis au RSA depuis janvier 2018. J’ai fait un CDD fin 2018 qui m’a donné droit à la prime d’activité. J’ai aussi reçu la taxe d’habitation de mon ancien logement en mars de cette année : 386€.
Comme vous pouvez l’imaginer rembourser 650 par mois avec un RSA de 480 c’est compliqué. Ma banque en a eu marre de moi et je suis passée en recouvrement, qui ont rajouter 8% de ce qui me restait à payer par dessus.

Pourquoi je n’ai pas pris un petit job pour me sortir de tout cela ? parce que je suis bête. Mais en vérité c’est parce que j’ai eu des entretiens et qu’à chaque fois je me disais, celui là c’est le bon, bosse-le à fond et tu seras sortie d’affaire.
Morale de l’histoire on peut faire de grande études et prendre de très mauvaises décisions de nombreuses fois.

A QUE JE DOIS A CE JOUR
Prêt étudiant 24473,31€
Bailleur 2039,20 €
Amie 1650 €
Amie 2600 €
Ami 3350 €
Ecole375 €
TOTAL28487,51€

Près de 30000€, ce n’est vraiment pas rien. Maintenant que j’ai appris de mes erreurs, ma priorité est de rembourser mes dettes le plus rapidement possible.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *