ARGENT

Tous les petits boulots depuis la fin du lycée

Pour beaucoup de personne l’argent est le but ultime. Leur rêve est d’avoir beaucoup d’agent. Ce n’est pas vraiment mon cas. J’ai grandi dans une famille de 4 avec peu de moyens. Et je n’ai pas souffert d’avoir peu. Evidement, je souhaitais certaines choses que je savais trop chères pour mes parents. Mais ça n’a pas été une souffrance. Je me fichais des marques et de ce qui était à la mode. Ce qui m’embêtait, c’est de ne pas pouvoir « faire ». Je savais que l’argent donnait accès à des expériences que je ne pouvais pas vivre par faute de moyen.

Mes parents ne parlaient pas beaucoup d’argent avec nous. Nous avions conscience que nous n’en avions pas mais le sujet n’était pas abordé. Ils ne nous ont pas éduqué sur le sujet. Quand j’avais besoin d’argent je devais demander et attendre la réponse. Cela, jusqu’à mes 18 ans.

A partir de 18 ans je suis rentrée dans les études supérieures. J’ai été boursière quasiment toutes mes études (7années sur 8). J’ai toujours eu la bourse à l ‘échelon maximal. Mais J’avais conscience que cela ne suffirait pas. Alors j’ai travaillé à côté, presque tous les ans.


LA LISTE DE MES PETITS BOULOTS

Eté 2009, assistante de secrétaire

D’abord j’ai travaillé chez EDF en tant que qu’assistante de secrétaire. Je devais classer des dossiers, retranscrire des archives et préparer quelques réunions. C’était ma première expérience dans une entreprise. J’y suis restée unique un mois durant l’été. Ce travail n’était pas très compliqué ni fatiguant. Il y avait même des jours où il n’y avait pas grand choses à faire. J’y étais avec une amie de mon lycée, ce qui rendait la tâche encore plus sympathique. J’ai été payé le smic, qui, si je ne me trompe pas, tournait autour de 1200€ à cette époque.

Eté 2010, petit voyage

Cet été là je n’ai pas travaillé. J’étais en classe préparatoire et j’ai choisi d’aller en Angleterre pour améliorer mon niveau d’anglais. Si vous voulez en savoir plus sur les évolutions de j’ai un article consacré à mon niveau d’anglais.

Eté 2011 et Eté 2012, préparatrice de commande

J’ai travaillé chaque été des années 2011 et 2012, durant 1 mois, chez Renault, en tant que préparatrice de commande. J’ai dû passer le permis cases 1, pour pouvoir conduire les chariots élévateurs de petite taille. C’est l’un des travaux les plus épuisants que j’ai pu faire. La première année j’ai travaillé en horaires d’équipe : 5h-13h / 13h-21h. La deuxième année je venais de 11h à 19h. L’entreprise se trouvait dans une zone d’activité, difficile d’accès. Ce sont mes parents qui m’ont emmené pour 5h la première année, car je n’avais pas le permis. Sinon j’avais 1h30 de trajet avec 25 minutes d’attentes entre le train et le bus.

Le poste était éprouvant : on est debout toute la journée. On passe son temps à monter et descendre de son chariot et à remplir des cartons. Le plus douloureux c’était la main. Sur chaque élément ajouter au carton on devait agrafer un coupon. Au bout d’une semaine une douleur au niveau du poignet et du pouce apparaissait. Il fallait être efficace et ne pas faire d’erreur.  La deuxième année j’ai eu la possibilité de faire tous les jours une heure supplémentaire. Je suis passée par une boite d’intérim, Manpower, pour avoir le job. Très bon plan, j’avais la prime de précarité (emploi intérimaire) et la prime d’horaire d’équipe (heures de travail décalés). J’ai eu autour de 1500 le première année et 1800 la deuxième.

Eté 2013, tata baby-sitter

J’ai commencé 2013 en étant à l’université. Après un échec en prépas j’ai passé cette année première année de fac enfermée. Vous pouvez en lire plus sur mon article décrivant mon parcours scolaire. Je n’ai pas pris le temps de cherche un travail. Mais ma sœur m’a pris comme baby-sitter pendant 3 semaines. Elle m’a payé très généreusement 500€ alors que je vivais chez elle tout ce temps et que garder mes neveux été un réel plaisir.

Eté 2014, agent de comptoir

J’ai travaillé 1 mois pour ma mère. Je l’ai aidé dans son agence et elle m’a payé 500€. C’était difficile de travailler avec ma mère, mais on a réussi.

Eté 2015, agent de tri polyvalent

J’ai travaillé comme agent de tri polyvalent au centre de tri postale de Wissous. Horrible, horrible. Je travaillais en semaine et un samedi sur deux. Le job consistait à soulever des bacs de courrier ou à desceller des magazines. Le dos, les pieds, les bras, la main, tout faisait mal.  C’est vraiment très éprouvant et très monotone. J’ai été payée autour de 1400€

En 2014 et 2016 Stagiaire

J’ai fais plusieurs stages mais seulement ceux de 6 mois étaient payés. Le premier, à la fin de mon école d’ingénieur en 2014, dans un laboratoire. J’ai été assistante de recherche payé au minimum, autour de 560€. J’ai beaucoup aimé l’équipe mais pas le travail. Toutes les journées étaient les mêmes, trop redondant à mon goût. et le deuxième, un stage en  entreprise, sur une fonction support, c’est à dire au siège. C’était lors de mon année en école de commerce, en 2017. Cette fois si j’étais payée 1000€. J’ai beaucoup aimé ce boulot et c’est dans ce domaine que je souhaite évoluer.

En 2019, agent de phonning  

Pour ce qui ont lu l’article sur ma situation financière vous savez que j’ai un prêt à remboursé. Pour sauver les pots cassés j’ai travaillé pour la junior entreprise de mon école. J’ai fais du phonning pour des études de marché. Il faut être patient et ne pas avoir peur de déranger. Le montant payé par missions était variable mais j’ai réussi à récolter autour de 600€.

2014 à 2019, tutorat, soutien scolaire

De janvier 2014 jusqu’à juin 2019 j’ai donné des cours. La plupart de ces cours étaient en mathématiques, mais j’ai aussi donné des cours en physique-chimie et j’ai aussi fait de l’aide au devoirs. J’ai presque toujours eu plusieurs élèves par semaine. Au total j’ai travaillé avec 9 élèves assez différents les uns des autres. Donner des cours c’est une expérience assez singulière. Il y a une composante sociale bien plus importante. Et chaque élève à une manière bien à lui d’apprendre, avec des difficultés variables. Je pourrais vous en parler dans un autre article. Pour la plupart de ces élèves je suis passée par un organisme : complétude. J’étais payée entre 15€ et 20€ de l’heure. Le prix varie selon la classe de l’élève et la distance entre chez lui et chez vous.


Voilà vous avez la liste de tous les jobs que j’ai pu faire depuis mes 18 ans. Pour moi les boulots qui valent le mieux sont les suivants :

Les jobs ouvriers, surtout ceux en horaires d’équipe. La paie est au dessus des boulots de caissiers, serveurs ou vendeurs. Vous commencez et terminez au horaires indiqué sur votre contrat de travail. Même si vous devez ranger votre matériel cela doit être fait dans les horaires. Vous n’avez pas à gérer de client. Vous avez souvent la possibilité de faire des heures supplémentaires et c’est mieux payé surtout si vous passez par une boite d’intérim.

Les cours. Les prix peuvent aller de 10 à 40€ l’heure selon la classe de l’élève et selon votre diplôme. C’est assez flexible et c’est réparti sur toute l’année. Humainement c’est vraiment plus glorifiant.

Et vous quels ont été vos petits boulots?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *